Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Le gouvernement cherche à limiter l’usage de la reconnaissance faciale

Le secrétaire d’État au numérique Cédric O souhaite créer avec la Cnil, le gardien de la vie privée sur internet, une instance d’évaluation des projets de reconnaissance faciale en France, a-t-il indiqué mi-octobre dans une interview au journal Le Monde. Cette instance “composée de membres issus de différentes administrations et régulateurs, sous la supervision de chercheurs et de citoyens (…), superviserait et évaluerait” les expérimentations de reconnaissance faciale, a-t-il expliqué. “Il me semble important qu’il y ait une supervision de la société civile car le sujet est trop sensible: l’État doit se protéger de lui-même” en la matière, estime notamment le secrétaire d’État au numérique. IA à la pointe de la reconnaissance La reconnaissance faciale a fait d’énormes progrès ces dernières années grâce aux progrès de l’intelligence artificielle. Elle est utilisée massivement en Chine, mais les pays occidentaux sont plus circonspects, en raison des risques qu’elle fait peser sur le respect de la vie privée. Dans l’interview, il se déclare ainsi “extrêmement partagé” sur l’utilisation de la reconnaissance faciale en temps réel sur des images de vidéo-surveillance. “On voit bien l’utilité, par exemple pour identifier des terroristes dans une foule, mais aussi les risques“, explique-t-il. “Il faut donc en définir …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire