Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Une étude de DB révèle le cercle vicieux des fermetures d’agences

La première banque allemande a publié, le 30 septembre, une étude sur l’impact des fermetures d’agences. Ce travail met en évidence la création d’un cercle vicieux : plus une banque ferme d’agences, plus la distance à l’agence la plus proche augmente. Et, constate-t-on, moins les clients se rendent en agence. Ce qui pousserait à fermer encore davantage d’agences, en arguant que leur fréquentation est en baisse… Tout d’abord, un constat : en une décennie, près d’une agence sur trois a mis la clé sous la porte outre-Rhin. En Allemagne, on dénombrait environ 40 000 agences bancaires en 2007. En 2018, elles n’étaient plus que quelque 28 000. En 11 ans, le réseau s’est donc réduit de 30 %. Les recherches ont été menées pour ce rapport à partir de données-clients de Deutsche Bank. Leur analyse montre que la distance à l’agence la plus proche pourrait expliquer pourquoi justement les Allemands habitant les régions moins peuplées se rendent moins en agence. Ainsi, en Allemagne de l’Est, la distance moyenne à parcourir pour se rendre à l’agence bancaire la plus proche est de 13 km, contre 9 km en Allemagne de l’Ouest. Conséquence : seulement 25 % des Allemands de l’Est se rendent au moins une fois …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire