Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Open banking : Tink devient agrégateur de comptes pour 220 banques

La fintech suédoise vient de nouer, le 15 mai 2019, un partenariat pour utiliser l’infrastructure de SDC Payment and International Services, en tant qu’agrégateur de comptes. Tink commercialise une application d’exploitation des données et de gestion des finances personnelles. Elle fournit à chaque client des conseils personnalisés, basés sur l’analyse de ses opérations. En février dernier, la startup avait levé 64 millions de dollars, portant sa capitalisation boursière à 270 millions de dollars. Ce carburant alimente la suite de son expansion en Europe : elle veut être présente sur 20 marchés d’ici la fin de l’année. SEB, Nordea et ABN Amro font partie de ses actionnaires. Environ 75 % des clients norvégiens, et 25 % des clients des pays nordiques en moyenne, ont deux banques ou plus. Cette collaboration avec SDC permet à Tink d’agréger les comptes de plus de 220 banques au total, via une seule application. Sille Stener, directeur de domaine chez SDC, observe : « Nous développons une nouvelle plateforme digitale de libre-service, pour les clients finaux de nos banques. Notre mission est de permettre aux établissements d’autonomiser ces clients, pour qu’ils prennent de meilleures décisions concernant leurs finances, grâce à une vue d’ensemble : notre partenariat avec Tink parachève cela ». La plateforme de SDC, connectée à 120 banques, traite plusieurs milliards de virements entre comptes bancaires et de paiements par carte chaque jour. Les banques utilisant SDC sont sises en Suède, en Norvège, au Danemark, en Finlande et aux îles Féroé. Les transactions effectuées par leurs clients partout dans le monde transitent par SDC. Par ailleurs, SDC se dote d’une fonction d’initiateur de paiement. Les banques partenaires de l’infrastructure peuvent ainsi proposer à leurs clients de virer de l’argent entre leurs comptes (domiciliés dans des établissements différents) au sein d’une seule interface. Plus besoin, donc, de jongler entre plusieurs applications pour effectuer ses opérations. Enfin, la banque britannique NatWest va intégrer Tink à son application de banque mobile, d’ici la fin de l’année 2019. Elle est le premier partenaire au R-U de la fintech suédoise. Daniel Kjellén, président de Tink, déclare : « Le partenariat avec NatWest atteste de la qualité de notre technologie, et de sa capacité à améliorer son offre digitale et son expérience client ». En mars 2018, BNP Paribas Fortis avait aussi annoncé l’intégration de Tink à son application mobile en Belgique.

Voir plus
Laisser un commentaire