Point Banque

Actualité banquaire

Epargne : N26 décrypte les attentes de ses clients européens

Si vous faites partie de celles et ceux qui ont déjà essayé sans succès de vous tenir à vos objectifs d’épargne, vous suspectez peut-être que le cerveau humain n’est pas prédisposé à nous faire réussir. « Nos cerveaux ne se sont pas développés dans le but de nous faire prendre des décisions financières intelligentes », explique le Dr Mira Fauth-Bühler, neuroscientifique et professeure de psychologie économique et neuroéconomie à l’Université FOM de Stuttgart. Si cela ne veut pas pour autant dire qu’il nous faille aller à l’encontre de notre nature humaine pour épargner efficacement, Dr Fauth-Bühler suggère néanmoins de concevoir l’action d’épargner d’une manière à laquelle nos cerveaux répondent positivement. « C’est dans notre nature de rechercher des récompenses », précise-t-elle. « Mais la question est de savoir si nous sommes prêts à attendre pour […] une récompense suffisamment importante qui compenserait le coût de cette attente. » Bien entendu, votre raison d’épargner dépend probablement d’un certain nombre de facteurs, tels que votre âge, votre sexe ou même le pays dans lequel vous résidez. Ceci n’a d’ailleurs certainement jamais été aussi vrai qu’en 2021, la seconde année passée en pleine pandémie mondiale qui a vu tous les segments démographiques se confronter à de nouveaux défis. Parce …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire