Point Banque

Actualité banquaire

Ekata lutte contre la fraude des paiements dans le luxe

Avec une croissance estimée à 24% pour le secteur jusqu’en 2025 et une valeur totale de marché qui devrait avoisiner 382 milliards de dollars d’ici 4 ans (340 milliards d’euros selon Statista), le luxe a su se transformer pendant la pandémie, en trouvant de nouvelles solutions de e-commerce tout en maintenant une expérience assez unique pour le client. Le secteur, en effet, se retrouve submergé à la fois par l’explosion des ventes en ligne et par les organisations criminelles qui essayent, en effet, de passer dans le flot des commandes. Résultat, les marques sont dans le collimateur des sociétés de payements ou de cartes de crédit en raison du nombre de transactions frauduleuses trop élevées. Il leur faut trouver un juste équilibre. « Il est important d’offrir une bonne expérience de paiement« , insiste Filippo Lucca, directeur commercial d’Ekata. L’automatisation du processus de vérification des transactions a aidé les marques à faire face à la recrudescence des transactions frauduleuses, en acceptant ou refusant les transactions, selon le risque lié à l’identité des individus. Les fraudeurs qui achètent des cartes de crédit volées dans le dark web et créent de fausses identités pour faire des achats. Comme elles comportent un nom, un prénom, …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire