Point Banque

Actualité banquaire

TRIBUNE Banques et transition énergétique : la théorie du colibri marche aussi

Par Carine Bourras, Directrice Adjointe du Développement, Arkéa Les banques ne sont pas en reste en matière de transition énergétique. Depuis quelques années, on assiste à une véritable prise de conscience des institutions financières, qui rivalisent d’initiatives pour réduire leur exposition aux entreprises produisant des gaz à effet de serre. Mais comment faire pour rendre cette transition accessible à tous, et comment la mettre à une échelle plus humaine ? La métaphore du colibri, théorisée par Pierre Rabhi, l’écrivain et penseur pionnier de l’agriculture écologique en France, peut nous aider : dans un monde en feu, l’oiseau apporterait sa contribution en venant déposer une goutte d’eau dans son bec pour éteindre l’incendie et se réjouit de « faire sa part ». Voici comment Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels met en œuvre cette politique des « petits pas ». Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels, la filiale du groupe Crédit Mutuel Arkéa dédiée au financement des entreprises, des institutionnels et des professionnels de l’immobilier s’est concrètement saisi du problème en choisissant de mettre la transition environnementale au cœur de sa stratégie ; tant dans l’accompagnement de ses clients que pour elle-même. Partant du constat que le bilan carbone à l’échelle d’une organisation ne permettait pas de se projeter à …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire