Point Banque

Actualité banquaire

DSP2: Visa demande un report de six mois de l’authentification forte des acheteurs en ligne

Prévue pour entrer en vigueur le 14 septembre 2019, repoussée au 31 décembre 2020 s’agissant du volet de sécurisation des paiements en ligne, la directive DSP2 va être encore repoussée. Les acteurs européens des paiements ont perdu un temps précieux avec la crise actuelle, et demandent fortement un report de cette échéance du 31 décembre 2020, qui concerne l’authentification forte des acheteurs en ligne au moyen d’une carte bancaire. Cette authentification forte passera par l’abandon du système de validation de la transaction via mot de passe envoyé par SMS à l’acheteur, un procédé jugé pas assez sûr par les autorités européennes. Aucun acteur n’imagine que l’Autorité Bancaire Européenne (ABE), compétente en la matière, refuse tout délai supplémentaire. L’ABE -ou EBA en anglais- ne s’est pas encore exprimée. Mais quel pourrait la longueur de ce délai supplémentaire? Certains spécialistes du marché évoquent trois mois. Visa estime qu’il faut aller plus loin. Après discussion avec nos clients, « nous avons écrit à l’Autorité Bancaire Européenne pour lui demander un report de six mois de cette entrée en vigueur », déclare à Point Banque Laurent Bailly, Head of Digital Products chez Visa. En France, les banques et leurs prestataires avaient, aussi, théoriquement jusqu’au 31 décembre …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire