Point Banque

Actualité banquaire

Si les réglementations prudentielles ont « souvent été critiquées, tous en voient l’utilité aujourd’hui »

« A la différence de 2008, les banques sont cette fois au cœur des solutions et non au centre de la crise », a estimé François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, à l’occasion de la publication du rapport annuel de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution). Si la crise sanitaire aura sans conteste un impact sur les établissements bancaires, le secteur est jugé suffisamment robuste pour tenir face à la crise. Solvabilité forte mais rentabilité « encore faible » pour les banques Les établissements bancaires français sont aujourd’hui « plus résistants face à la dégradation de l’activité économique qu’elles ne l’étaient avant la crise financière de 2008 », constate le Gouverneur de la banque de France. De fait, fin 2019, le ratio de couverture des besoins de liquidité agrégé des six grands groupes français s’établit à 131,8 %, tandis qu’en douze ans, les les ratios de fonds propres durs ont progressé de douze points (5,8 % en 2008, contre 14,4 % en 2019). Avec un ROE moyen à 6,5 %, la rentabilité des banques française reste encore faible. Aux États-Unis, le ROE moyen à fin 2019, s’établit à 11,2 %. De fait, les banques américaines restent deux fois …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire