Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Société Générale se voit bien participer à une consolidation bancaire en Europe

Dans un entretien accordé au « Financial Times » , le patron de Société Générale,  Frédéric Oudéa dévoile ses ambitions. « On est à un moment crucial en Europe et je veux que l’on soit capable de saisir les opportunités qui peuvent se présenter. » « Si la consolidation se matérialise, et ce serait la suite logique dans le cas de la finalisation d’une union bancaire, il y aura très peu de combinaisons possibles, prévient-il. Il ne faut pas s’attendre à une avalanche de deals, mais Société Générale devra en être. » Déclaration offensive Une déclaration offensive pour un établissement plutôt vu comme une cible que comme un groupe conquérant à l’affût d’emplètes.  En Bourse, la banque vaut seulement 40 % de la valeur de ses actifs, avec une capitalisation de 26 milliards d’euros, inférieure de 40 % à son niveau d’il y a trois ans. Avec un ratio de fonds propres CET1 de 12,5 % au troisième trimestre 2019, supérieur aux objectifs fixés pour 2020, le groupe bancaire a rassuré récemment sur sa solidité financière.  Mais l’activité reste fragile, notamment dans la banque d’investissement, en pleine restructuration. Il est vrai que  contexte économique plaide pour la consolidation en Europe. « Avec des niveaux records atteints sur les …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire