Point Banque

Actualité banquaire

En 2020, les Français auront accumulé 100 milliards d’euros d’épargne supplémentaire

Du sort réservé à ce montant, équivalent à 4 points de PIB, dépend la nature de la reprise, selon la Banque de France La Banque de France s’est livrée à l’exercice difficile de la projection macro-économique, dans l’univers actuel plus qu’incertain. Elle prévoit bien sûr un rebond de l’activité au second semestre 2020, mais la chute a été à ce point sévère en mars -avril-mai, avec un début de reprise actuellement, que le PIB de la France reculerait de plus de 10% en 2020. La reprise s’accélérerait en 2021, atteignant (+6,9% pour le PIB),mais beaucoup dépendra des comportements d’épargne. Selon la Banque de France, les ménages sur-épargneraient à hauteur de 100 milliards d’euros cette année, soit 4 points de PIB. Le taux d’épargne dépasserait les 22%, en raison de la chute de la consommation en ce printemps. Sur l’ensemble de l’année, celle-ci plongerait de 9,3%. Cette épargne dort majoritairement sur des comptes courants, largement alimentés depuis la fin mars. Compte tenu des incertitudes persistances, le taux d’épargne ne reculerait que lentement, ne revenant à son niveau d’avant crise qu’à la mi 2021. Scénario optimiste? La Banque de France a cependant élaboré un scénario plus optimiste, du point de vue de …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire