Point Banque

Actualité banquaire

Médiation du crédit : « en deux semaines, l’équivalent de trois mois de saisines a été enregistré »

Désormais opérationnel, le comité de crise sur les délais de paiements décidé par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances et François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France doit aujourd’hui faire face à « un contexte inédit et périlleux pour l’économie française ». Les signalements au médiateur du crédit s’intensifient. « Parmi ces signalements, les retards de paiement font l’objet d’un suivi particulier. En effet, si ces pratiques se généralisaient, une réaction en chaine pourrait s’activer et provoquer la disparition prématurée de nombreuses entreprises », indique le comité de crise dans un communiqué. Dans le détail, le comité de crise a pour vocation de traiter prioritairement les signalements impliquant les grandes entreprises, c’est à-dire entités dont le chiffre d’affaires est supérieur à 1,5 milliard d’euros. « Les cas concernant des entreprises de plus petite taille seront traités selon les procédures habituelles par la médiation des entreprises ». Pour les plus grandes entités, les cas critiques seront signalés en priorité au comité par l’intermédiaire des organisations professionnelles membres du comité. Celles-ci doivent en amont du signalement au comité, documenter les comportements anormaux en indiquant le nom de l’entreprise donneur d’ordre, le secteur d’activité, le nombre d’alertes, l’objet des signalements, l’impact des comportements …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire