Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Pas de doute, selon les agences de notation : les banques françaises vont souffrir

Sous l’effet de la crise du coronavirus, les banques vont devoir face à des faillites de PME et subir l’impact de leur exposition à l’Italie et au pétrole, selon les agences Moody’s et DBRS Morningstar. En raison de l’urgence sanitaire, le gouvernement français a ordonné la fermeture de nombreuses activités et décidé de confiner les Français. Autrement dit,une grande partie de l’économie s’est arrêtée nette. Plus question de croissance en printemps. Bien au contraire, c’est la chute de l’activité par rapport à la normale qui commence à être constatée. Le gouvernement a, en quelque, sorte, organisé la récession, comme a pu le dire un commentateur. Mais il fait tout pour limiter la casse. Côté financement de l’économie, il assure tout mettre en œuvre pour que les entreprises traversent au mieux cette période difficile. Et il compte sur les banques pour jouer leur rôle, les soutenant massivement à cet effeet : l’Etat s’engage sur une garantie des prêts bancaires à hauteur de 300 milliards d’euros. La chute des valeurs des banques en bourse serait donc exagérée. Faillites parmi les PME Les agences de notation ne partagent pas tout à fait cette analyse. Moody’s et l’agence DBRS Morningstar ont publié des notes soulignant …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire