Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Open banking: les banquiers français s’inquiètent notamment de la concurrence dans les paiements

La fintech suédoise Tink, spécialisée dans l’open banking, a rendu publique le 12 décembre une étude réalisée auprès de 270 cadres du secteur financier dans 17 pays européens, interrogés en mai 2019. Objectif: connaître leur opinion sur le développement de l’open banking. “L’examen des données par pays confirme qu’il n’existe pas de consensus à l’échelle européenne en la matière” indique le communiqué de Tink. “La France se distingue comme l’un des pays les plus enclins à se saisir des nouvelles opportunités, même si elle manifeste certaines inquiétudes. Comparés à leurs homologues européens, les dirigeants français craignent surtout que l’Open Banking affecte la fidélisation de leur clientèle.” 59 % des banquiers français estiment que l’open banking représente une évolution positive, contre une moyenne de 55% à l’échelle européenne. Craintes en matière de fidélité clients Pourtant, ils s’inquiètent de l’évolution de la la fidélité des clients (76% des sondés français se disent préoccupés, contre 56 % pour la moyenne européenne). Contrairement à certains de leurs confrères européens, ce ne sont pas les réglementations qui les inquiètent le plus, mais l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs bancaires (45 %) et surtout de nouveaux prestataires de services de paiement PSP (52%, contre 32% …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire