Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

« Authentification par biométrie vocale : la France est en retard »

Sécuriser et faciliter l’accès aux comptes bancaires en utilisant la voix. Telle est l’ambition de la biométrie vocale qui se déploie en France. Un outil qui répond aux obligations d’authentification forte pour l’accès aux comptes, telles que stipulées dans les normes techniques de réglementation de la deuxième directive sur les services de paiement (DSP2). « Sur le développement de l’authentification par biométrie vocale, la France est aujourd’hui un peu en retard. Cela s’explique notamment par le questionnement juridique autour de l’usage de la biométrie », constate Brett Beranek, Directeur général Sécurité de la division Enterprise de Nuance. De fait, l’usage de la biométrie fait encore l’objet de débats au sein de la CNIL. Pour s’assurer qu’il s’agit bien du client légitime, les établissements bancaires disposent de plusieurs outils d’authentification : la voix, l’écrit via notamment des solutions d’assistant virtuels (chatbot), mais également l’authentification biométrique via l’empreinte digitale sur smartphone. Sur ce dernier outil, le groupe Nuance dénonce des failles de sécurité « il faut bien avoir à l’esprit que Samsung et Apple proposent leur propre technologie développée en interne. Ainsi, 98 % des téléphones Samsung accueillent des malawares. Les institutions financières ont besoin de mettre en place des outils de sécurisation qu’ils ont eux-mêmes …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire