Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Libra: le G7 pose ses conditions

La condition sine qua non pour lancer les cryptomonnaies stables, à l’instar du projet Libra de Facebook, est l’instauration d’un cadre juridique, sont convenus le 17 octobre les ministres des finances du G7 réunis à Washington. «Nous convenons qu’aucun projet de monnaies numériques stables ne devrait être lancé tant que les problèmes et les risques juridiques, réglementaires et de surveillance n’auront été réglés de manière adéquate», selon un communiqué de la présidence française du G7 qui reprend les recommandations d’un rapport. «Facebook et ses 2,4 milliards d’utilisateurs pourraient avoir une incidence mondiale», a réagi de son côté le ministre français des Finances Bruno Le Maire, soulignant qu’il s’agissait «aussi d’une question de démocratie, pas simplement d’une question économique». Il faisait allusion à la Libra. Le rapport, élaboré sous la houlette du membre du directoire de la Banque centrale européenne, Benoît Coeuré, ne cite à aucun moment la Libra que le réseau social veut lancer en 2020. Mais il avait été commandé en juillet lors du G7 Finances précédent en France, peu après l’annonce du projet de Facebook. Les ministres avaient alors tiré la sonnette d’alarme sur les risques potentiels de ces monnaies numériques tels que l’évasion fiscale ou le financement …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire