Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

« La philosophie des cryptomonnaies est de faire fi des intermédiaires bancaires »

Si les établissements bancaires traditionnels observent avec beaucoup d’attention le déploiement des crypto-monnaies, aucun – pour l’heure – ne semble s’y risquer. L’annonce par Facebook du lancement de Libra a relancé le débat autour des risques et opportunités de ces actifs. Explications avec Loïc Sauce, professeur chercheur, Istec. Quelles incidences de l’annonce du lancement de Libra par Facebook sur le développement des cryptomonnaies ? Le lancement de la monnaie Libra est partiellement en ligne avec la philosophie initiale des cryptomonnaies, c’est-à-dire offrir au plus grand nombre un moyen de paiement efficace ou une monnaie alternative en se passant d’intermédiaires financiers, tels que les banques, les banques centrales et les autorités monétaires. Cependant, à la différence du Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies, le système n’est pas ouvert, c’est-à-dire que tout le monde ne peut pas miner. La gestion de la monnaie Libra sera ainsi centralisée par l’association Libra, chapeautée par Facebook et composée d’acteurs majeurs de l’industrie financière, tels que Visa, Mastercard ou bien encore PayPal. Autre conséquence du lancement de Libra : inciter les régulateurs à plancher davantage encore sur le volet réglementation. En ce sens, Facebook fera sans conteste figure de pionnier et le déploiement de Libra permettra de rendre compte de la possibilité de respect des régulations existantes, …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire