Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

La néo-banque Fidor, filiale de BPCE, abandonne le Royaume-Uni

L’épée de Damoclès du Brexit, et les dépréciations qu’elle a subies en général, auront eu raison de son aventure anglaise. La banque en ligne et mobile allemande Fidor, poulain de BPCE, va se retirer du marché britannique. Elle évoque les « incertitudes qui entourent le marché du Royaume-Uni » dans une lettre adressée à sa clientèle et postée sur son site web. Sa présence étant toute virtuelle, l’établissement va fermer son site en ligne outre-Manche et y clore aussi tous ses canaux sur les réseaux sociaux. Le 15 septembre 2019, tous les comptes des clients seront désactivés et les cartes de débit annulées. Les clients conserveront un accès via Internet à leurs documents personnels, comme les relevés de comptes, pendant 15 jours supplémentaires. Fidor Bank a été fondée en 2009 en Allemagne, à Munich. Elle est entrée sur le marché britannique en 2015. Pionnière de la banque digitale en Europe, elle a mis à contribution, pour se développer, les réseaux sociaux, le crowdfunding, le prêt P2P et les services liés aux monnaies digitales. Fidor Bank a été rachetée en juillet 2016 par la banque française BPCE, pour 140 millions d’euros. BPCE avait alors dans l’idée de déployer les offres de Fidor en …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire