Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Crédit immobilier : le pouvoir d’achat a progressé de 40 % en dix ans

Tel est l’un des constats de Meilleurtaux.com qui livre les résultats de son 28ème Observatoire des taux.

Voici plusieurs années que les experts anticipent une remontée des taux. Pourtant, les taux d’emprunt immobiliers semblent résolument orientés à la baisse. Selon les chiffres livrés par Meilleurtaux.com, le repli s’est poursuivi au premier trimestre 2019. Ainsi, pour un emprunt à 15 ans, le taux moyen constaté en mars 2019 s’établit à 1,35 %, contre 2,25 % quatre ans auparavant. Pour un emprunt à 20 ans, le taux atteint 1,55 %, contre 2,50 % en 2015. En conséquence, les emprunteurs optent de plus en plus pour de longues durées. Ils sont ainsi 37 % à opter pour des prêts d’une durée de 25 ans, contre 27 % pour des durées d’emprunt de 20 ans. Seuls 10 % des emprunteurs optent pour une durée d’emprunt située entre 10 et 14 ans.

 

Une augmentation du pouvoir d’achat inégale selon les territoires

Des taux durablement bas qui permettent des capacités d’emprunt records. Pour un remboursement mensuel de 1000 euros, l’emprunteur peut, en 2019, emprunter 206 500 euros, contre 148 000 euros dix ans auparavant. Une progression de la capacité d’emprunt qui, dans certaines villes, ne compense néanmoins pas l’augmentation des prix de vente. Ainsi, à Paris en 2019, un emprunt de 210 000 euros au taux de 1,4 % permet d’acquérir un bien de 21 mètres carrés en moyenne. En 2009, un emprunt de 150 000 euros à 5 % permettait d’acquérir un bien de 23 mètres carrés en moyenne en 2009. Même constat à Lyon qui en dix ans perd 9 mètres carrés. A l’inverse, Saint Etienne et Le Mans gagnent l’équivalent d’un grand deux pièces (48 mètres carrés) sur la période.

 

En 2018, le nombre de création d’entreprises a progressé de 2,54 % en France

Au cours de l’année 2018, ce sont 627 134 nouvelles entreprises qui ont été immatriculées sur le territoire français. Un chiffre en progression de 2,54 %, selon les estimations de Manageo, spécialiste de l’activation de data B2B.

Avec 15 554 entreprises supplémentaires par rapport à 2017, le nombre d’entreprises créées en 2018 s’établit à 627 134 nouvelles entités. Dans le détail, l’étude constate que plus d’un quart des entreprises sont nées en Ile-de-France. L’Auvergne Rhône-Alpes se classe en seconde position, avec près de 12 % des entreprises créées, suivie de la région PACA (9,5 %). En bout de classement se trouvent la Corse, le Val de Loire et la Bourgogne Franche Comté. Parmi les secteurs les plus attractifs, l’immobilier se hisse au 1er rang des secteurs, totalisant 18 % des créations, devant la réparation automobile (15,71 %). L’étude révèle par ailleurs une parité encore très peu respectée, avec 79 % d’hommes dirigeants de ces nouvelles structures, contre 21 % seulement de femmes.

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *