Point Banque

Actualité bancaire, paiement, & cryptomonnaies

Londres supprime une limite aux bonus des banquiers

Le chancelier de l’Échiquier britannique Kwasi Kwarteng a annoncé vendredi la suppression d’une limite aux bonus des banquiers, jusqu’ici à 200% du salaire annuel, et une baisse de la tranche maximale de l’impôt sur le revenu.

« Nous avons besoin que les banques internationales créent des emplois ici (…) et payent des impôts ici à Londres, pas à Paris, Francfort ou New York« , a-t-il affirmé lors d’une présentation budgétaire devant le Parlement britannique, mettant un terme à une règle héritée de l’UE.

L’Europe va-t-elle suivre les pas de la City… pour éviter l’hémorragie de talents

Les banques européennes souhaitent en finir avec le plafonnement des bonus et remettent en cause la mesure de limitation imposée par Bruxelles aux établissements de l’Union européenne. Ce règlement limitant la part de rémunération variable des banquiers avait été mis en place à la suite de la crise financière de 2008. Sans équivalent sur les marchés financiers internationaux, les banques européennes réclament son assouplissement auprès du conseil de stabilité financière, mettant en avant une perte de compétitivité face à leurs concurrents internationaux, notamment américains et asiatiques.

Alors que le nombre de banquiers millionnaires s’est élevé à 4.859 en 2017 en Europe, soit 262 de plus que l’année précédente, les griefs formulés par les grandes institutions financières en faveur d’un déplafonnement des bonus peuvent-ils être considérés comme légitimes ?

Faut-il déplafonner les bonus des banquiers, comme le demandent les institutions financières européennes ?

 

Voir plus
Laisser un commentaire