Point Banque

Actualité bancaire, paiement, & cryptomonnaies

Préserver l’inclusion bancaire et la relation de proximité face à l’euro numérique

La Banque Centrale européenne a décidé la création d’une « monnaie publique moderne ». Consultées en amont de cette décision, au même titre que leurs homologues de la zone euro, les banques françaises ont défendu une position commune : sur tous les plans (usages, souveraineté, inclusion bancaire ou innovation), l’euro numérique occupera un terrain déjà couvert par les solutions que propose ou développe le secteur bancaire. Ce double système et son lot d’incertitudes risquent de désorienter l’usager et le consommateur, peu ou pas du tout au fait des doubles monnaies. La monnaie digitale créée et hébergée par la Banque centrale européenne (BCE) sera de facto concurrente des moyens de paiement des banques commerciales. Ces monnaies se valent exactement et qu’elles répondent aux mêmes besoins des entreprises et des particuliers, le fait que la BCE garantisse « son e-euro » distillera le sentiment, conscient ou non, que les monnaies scripturales et électroniques tenues dans les comptes des banques commerciales, pourtant surveillées par la même BCE, ne présenteraient pas le même degré de confiance. La confusion, si elle devait amener les usagers à privilégier la nouvelle monnaie digitale, provoquerait la fuite des dépôts au profit de la BCE et menacerait la rentabilité …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire