Point Banque

Actualité banquaire

Vitalité, mais manque d’innovation pour les start-up françaises dans la cybersécurité

Les start-up françaises de cybersécurité ont levé six fois de plus de fonds en 2021 qu’en 2020 et 2019, mais restent un peu frileuses côté innovation, selon un baromètre annuel publié par la société de conseil Wavestone, à l’occasion du salon Vivatech. Le baromètre dénombre 160 start-up dans ce domaine clef de l’économie numérique en 2021, contre 150 un an auparavant. Il recense également 23 sociétés plus mûres en phase de croissance (scale-up), contre 11 en 2020, et une licorne (société valant plus d’un milliard de dollars), Ledger, qui vend des portefeuilles sécurisés pour les cryptomonnaies. Ces sociétés ont levé 630 millions d’euros en 2021, contre 100 millions d’euros en 2020 et 2019.  Ce montant record comprend toutefois une méga-levée, celle de Ledger (330 millions d’euros) Si cette accélération est prometteuse, le montant de capital récolté reste encore largement inférieur à celui des start-up israeliennes, championnes en la matière (1,6 milliard d’euros), et inférieur également à celui des start-up britanniques (environ 900 millions d’euros), notent les auteurs du baromètre. Si les start-up françaises sont de plus en plus nombreuses et mieux financées, elles sont en revanche relativement peu innovantes. « Nous constatons que 61% des start-up que nous interrogeons réinventent des solutions …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement ou Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire