Point Banque

Actualité banquaire

La patronne du FMI exhorte à moderniser le système de paiement international

La directrice générale du Fonds monétaire international a appelé mardi à moderniser le système de paiement transfrontalier en utilisant les plateformes numériques, arguant que cela réduirait les risques de « fragmentation » de l’économie mondiale. Lors d’un discours à l’occasion d’une conférence à Zurich, en Suisse, Kristalina Georgieva a souligné que le système de paiement international, qui permet la circulation des capitaux entre les pays, fait face « à des défis majeurs », à commencer par des coûts importants. La dirigeante a cité l’exemple des envois d’argent des immigrés à leur famille. « Le coût moyen d’un transfert est de 6,3%. Ce qui signifie que quelque 45 milliards de dollars par an sont détournés au profit d’intermédiaires » au lieu de bénéficier aux destinataires dont « des millions de ménages à faible revenu », a-t-elle déploré. De plus, l’un des grands risques actuels est la « fragmentation », a-t-elle ajouté, citant l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui « a causé non seulement d’énormes souffrances humaines, mais encore un choc économique mondial et une forte augmentation du risque d’une nouvelle guerre froide« . La tentation de certains pays est de développer des systèmes de paiement parallèles pour atténuer le risque de sanctions économiques potentielles. Ces éventuels « blocs de paiement » ne feraient qu’aggraver l’impact …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire