Point Banque

Actualité banquaire

Les banques françaises face au premier mois de la guerre en Ukraine par la Russie

Lors de son adresse au Parlement français mercredi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a de nouveau demandé aux entreprises françaises de quitter la Russie, un choix que bien peu d’entre elles ont décidé de faire jusqu’ici. Avant la guerre, plus de 500 entreprises françaises (dont 35 groupes du CAC 40) opéraient en Russie, selon le ministère français de l’Economie, alors que la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe revendiquait « plus de 400 membres » sur son site internet. En 2020, dans le contexte du Covid-19, les exportations vers la Russie ont atteint 5,2 milliards d’euros, faisant de la Russie le 7e marché de la France hors Union européenne, d’après Bercy. Selon le ministère français de l’Economie, la France est le premier employeur étranger en Russie, avec quelque 160.000 salariés, certains groupes y étant particulièrement présents. Employeur important sur place, la Société Générale y détient la majorité au sein de sa filiale Rosbank (12.000 salariés), un poids lourd du secteur bancaire russe, et la banque ne compte pas s’en séparer, a rappelé son directeur général, Frédéric Oudéa, le 16 mars. BNP Paribas et Crédit Agricole suspendent leurs activités Lundi soir, BNP Paribas, a un « statement » diffusé auprès de l’agence Bloomberg, …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire