Point Banque

Actualité banquaire

Numeral veut transformer les comptes bancaires en microservices

Numeral, une startup française souhaite faire évoluer les comptes bancaires des entreprises. Alors que les clients interagissent avec Numeral à l’aide d’une interface de programmation d’applications (API) moderne, la startup se connecte directement aux serveurs bancaires pour télécharger les fichiers de paiement et interagir avec des systèmes d’information obsolètes. En faisant abstraction de cette couche de complexité, vous pouvez traiter vos comptes bancaires comme un autre microservice dans votre architecture. Le mois dernier, Numeral a annoncé avoir levé un tour de table de 14,8 millions de dollars (13 millions d’euros) mené par Balderton Capital. Alexandre Prot, Tom Blomfield, Guillaume Princen et Kima Ventures ont également participé. L’équipe Numeral a initialement commencé à travailler sur le projet au sein de Logic Founders, un startup studio créé par eFounders . La meilleure façon de décrire Numeral est de décrire ce qu’il n’est pas. Numeral n’est pas un agrégateur bancaire ouvert pour les applications grand public. Il ne rivalise pas avec Tink, TrueLayer ou Yapily. Numeral n’est pas non plus un fournisseur de services bancaires. La société ne propose pas de comptes bancaires, ne génère pas d’IBAN et n’émet pas de cartes. « Nous sommes une plateforme d’automatisation des paiements pour les entreprises technologiques », m’a dit le co-fondateur et PDG Édouard Mandon. « Nous laissons les entreprises technologiques se …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire