Point Banque

Actualité banquaire

Goldman Sachs quitte la Russie

La banque d’affaires américaine Goldman Sachs a annoncé jeudi qu’elle allait se retirer de Russie, devenant ainsi le premier grand établissement de Wall Street à prendre ses distances avec Moscou après l’invasion de l’Ukraine.

« Goldman Sachs met fin à ses activités en Russie conformément aux exigences réglementaires et de licence« , a indiqué une porte-parole de la banque. « Nous nous concentrons sur l’accompagnement de nos clients du monde entier dans la gestion ou la clôture d’obligations préexistantes sur le marché et la garantie du bien-être de nos collaborateurs« , a-t-elle ajouté.

Selon son dernier rapport annuel, l’exposition de la firme à la Russie s’élevait fin 2021 à 650 millions de dollars, la grande majorité étant liée à des créances d’acteurs privés et à des emprunteurs. Goldman Sachs n’y donne pas plus de détails sur le nombre d’employés dans le pays.

Citigroup, qui avait une exposition totale de 9,8 milliards de dollars à la Russie fin décembre, a indiqué pour sa part mercredi qu’elle « évaluait (ses) opérations dans le pays ». La banque avait annoncé l’an dernier qu’elle cherchait à céder ses opérations de banque de détail en Russie.

En attendant de trouver un repreneur ou de décider de fermer cette activité, « nous exploitons cette entreprise sur une base plus limitée compte tenu des circonstances et des obligations actuelles », a souligné Edward Skyler, responsable des affaires publiques, dans un message.

« Nous soutenons également nos clients en Russie, y compris de nombreuses multinationales américaines et européennes que nous aidons à suspendre ou à dénouer leurs activités« , a-t-il ajouté.

Voir plus
Laisser un commentaire