Point Banque

Actualité banquaire

La Banque asiatique d’investissement suspend ses activités en Russie et au Belarus

La Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII), l’équivalent chinois de la Banque mondiale, a suspendu ses activités avec la Russie et le Belarus, visés par des sanctions en raison de la guerre en Ukraine. Créée en 2015 par la Chine, la BAII vise à financer des projets d’infrastructures en Asie. Elle constitue de facto un contrepoids à l’influence des Occidentaux au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale. Compte-tenu de la situation en Ukraine, la BAII « a décidé suspendre toutes (ses) activités liées à la Russie et au Belarus », a-t-elle indiqué jeudi dans un communiqué. La Banque asiatique, qui ne condamne pas l’invasion russe, semble redouter les conséquences que pourraient avoir pour elle des sanctions internationales contre Moscou et Minsk. « La BAII est prête à soutenir les (pays) membres affectés par la guerre » en Ukraine, a ajouté sans plus de précisions la banque, dont le siège se trouve à Pékin. La Russie membre de l’organisme La Russie, qui fait partie des membres fondateurs de la BAII, dispose d’un siège au conseil d’administration. Elle en est le troisième actionnaire, derrière la Chine et l’Inde. En Russie, la Banque finance deux projets pour un montant total de 800 millions …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire