Point Banque

Actualité bancaire, paiement, & cryptomonnaies

Worldline dans le rouge en 2021, plombé par les terminaux de paiement

Le spécialiste français des paiements électroniques Worldline a vu son activité croître l’an dernier mais accuse néanmoins une perte nette en raison d’une dépréciation des activités de terminaux de paiement, un segment qu’il envisage de céder au fonds Apollo. Sur l’ensemble de l’année 2021, son chiffre d’affaires s’élève à 3,69 milliards d’euros, contre 2,75 milliards d’euros en 2020 et 2,88 milliards en 2019, a annoncé la société mardi dans un communiqué. Ces chiffres reflètent une première année pleine de l’ancienne filiale d’Atos avec Ingenico, acquis fin 2020 au terme d’une offre publique d’achat (OPA) amicale. Ce rachat « a insufflé une dynamique positive et généré des synergies pleinement en ligne avec les prévisions », souligne le directeur général de Worldline Gilles Grapinet, cité dans le communiqué. Le groupe va pourtant se séparer prochainement des activités « hardware » (machines) que portait Ingenico, une ligne d’activité appelée de TSS (Terminaux, Solutions et Services), pour se concentrer sur la partie « software » (logiciel) de son activité. Il a annoncé lundi être entré en négociations exclusives pour les céder au fonds Apollo avant la fin de l’année sur une base de valorisation de 2,3 milliards d’euros. La valeur de cette activité a néanmoins été corrigée à la baisse …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement.
Voir plus