Point Banque

Actualité banquaire

La BCE alerte les banques à mieux couvrir le risque de cyberattaque

La Banque centrale européenne a appelé début février les banques à renforcer leurs contrôles des risques notamment face à des cyberattaques, en même temps qu’elle a légèrement relevé leurs exigences de fonds propres prudentiels. Les banques doivent « en général » redoubler d’efforts pour parer au risque croissant de cyberattaques, a déclaré Andrea Enria, président du superviseur bancaire au sein de la BCE, lors d’une conférence téléphonique, sans mentionner explicitement celles qui pourraient provenir de Russie en raison de la crise ukrainienne. Mais la BCE interroge bien les banques sur leurs préparatifs face à de possibles sanctions imposées à la Russie en cas d’invasion de son voisin, a-t-il ajouté, confirmant de précédentes informations de presse. Progression des attaques Alors que le nombre de cyberattaques a progressé en 2021 par rapport au niveau d’avant la pandémie, la BCE veut savoir si les banques disposent d’assez de personnels compétents pour traiter ce risque. Également, les conséquences si elles sous-traitent certaines fonctions critiques exposées à ces attaques, enfin si elles mènent suffisamment de tests d’intrusion, a détaillé le superviseur. Les exigences et les prévisions en matière de fonds propres des banques, pour leur permettre d’absorber des pertes, ont elles légèrement augmenté pour 2022, s’établissant en moyenne à environ 15,1% des actifs à risque, …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire