Point Banque

Actualité banquaire

La fintech Spendesk devient à son tour une licorne française

La pépite française Spendesk, qui propose aux entreprises des solutions de gestion des paiements, est devenue une « licorne » (ancienne start-up valant plus d’un milliard de dollars) après une nouvelle levée de fonds de 100 millions d’euros, a-t-elle annoncé mi-janvier. Spendesk est la cinquième ancienne jeune pousse française à se déclarer « licorne » depuis le début de l’année, après les fintechs Qonto et Payfit. Le cheptel français des « licornes » compte désormais 26 spécimens, selon le décompte du secrétariat d’Etat au Numérique. Spendesk avait déjà levé 100 millions d’euros en juin 2021. La société a connu une croissance rapide depuis sa création, indiquant avoir « plus que doublé son chiffre d’affaires » ces deux dernières années, avec 3.500 clients aujourd’hui. Son logiciel, pour des entreprises de 30 à 1.000 salariés, leur permet de gérer tout le cycle des dépenses professionnelles, de leur autorisation jusqu’à leur paiement par l’émission d’une carte de crédit virtuelle ou un remboursement, en passant par la budgétisation et l’enregistrement comptable. Les fonds levés vont être utilisés pour « investir massivement dans l’augmentation des effectifs », avec 300 recrutements prévus en 2022 pour atteindre les 700 postes à la fin de l’année, a indiqué la société.  L’opération de levée de fonds a été menée par …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire