Point Banque

Actualité banquaire

Evina, la startup qui empêche le piratage des paiements mobiles

Evina a pour mission de définir si une transaction effectuée sur un smartphone est légitime ou non, ce qui revient à deviner qui d’un humain ou d’un programme informatique (des « bot ») l’a initiée. Pour faire cette vérification, Evina capte des centaines de types de données fournies par ses clients, puis en tire différentes analyses automatiques. En comparant ses résultats avec les plaintes de fraude déposées par les utilisateurs, la startup affirme détecter 99,94% des fausses transactions. Elle n’aurait également que 0,06% de faux positifs, c’est-à-dire de transactions signalées alors qu’elles sont légitimes. Pour les utilisateurs, le système de détection d’Evina est invisible, et il ne requiert pas d’installer un programme sur son smartphone. La startup compte déjà Orange et Bouygues Telecom parmi ses clients français, et sécurise des transactions dans 70 pays en signant d’autres clients prestigieux comme Vodafone. Elle n’équipe pas que les opérateurs, puisqu’elle vend aussi ses services aux autres acteurs de la chaîne de valeur du paiement mobile : les marchands numériques, comme le Britannique PM Connect chargé entre autres de la mise en vente des matchs de la ligue américaine de basketball (NBA) ou des séries HBO ; et les agrégateurs de paiement. Résultat : chaque …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement ou Lettres Assurance Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire