Point Banque

Actualité banquaire

TRIBUNE Comment les banques peuvent transformer en mine d’or les investissements réalisés pour les régulateurs

Par Valérie Lourme, Financial Services Industry Partner, Teradata EMEA Évoluant dans un environnement extrêmement règlementé, les banques doivent faire face à des régulateurs de plus en plus nombreux, qu’ils s’agissent des banques centrales nationales, de la banque centrale européenne ou encore des régulateurs étrangers. Au cours de ces dernières années, le régulateur s’est davantage axé sur la donnée, exigeant des banques de fournir des données de qualité, cohérentes et de plus en plus détaillées, tout en montrant la façon dont elles sont gérées de la collecte au calcul des ratios. Pour y répondre, les banques ont réalisé un travail monumental de collecte et de rapprochement d’informations. Néanmoins, cela a représenté un poids colossal en termes d’effectifs et de coûts opérationnels. Une étude de McKinsey estime à 15% le pourcentage des effectifs d’une banque travaillant sur la conformité au sens large. De plus, l’arrivée des géants de la Tech dans le secteur financier, à l’image de Google souhaitant se positionner sur l’ouverture de comptes courants d’ici 2020, ou encore des néobanques, pousse les banques à valoriser ce travail de collecte et d’analyse. Assises sur des mines d’or de données non exploitées, les banques ont compris qu’elles pouvaient capitaliser sur ces dernières …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire