Point Banque

Actualité banquaire

Authentification forte : banques et commerçants peinent toujours à tenir les délais

La Banque de France a repoussé -officieusement- au 30 juin l’obligation d’authentification forte des acheteurs pour les paiements en ligne. Mais les commerçants restent en retard sur ce calendrier, de même que les banques. D’où certaines perturbations possibles dans les ventes. La Banque de France, qui supervise la migration vers l’authentification forte des acheteurs pour le paiement en ligne, a repoussé  au 30 juin 2021 l’échéance de cette migration, prenant en compte les difficultés créées par la crise sanitaire. Un report intégré par l’éco-système des paiements en ligne, bien qu’il soit toujours officieux, aucun communiqué officiel n’en faisant état. Cet éco-système des paiements sera-t-il, pour autant, prêt à cette date ? C’est tout sauf certain. Déjà, les objectifs intermédiaires seront difficilement atteints. « S’agissant de l’objectif de 90% de transactions en 3D Secure à fin mars, nous serons certainement dans la limite basse des prévisions de la Banque de France » estime Pierre Lahbabi, CEO de Gallit (filiale de Sopra Steria spécialisée dans les paiements). « De même pour l’enrôlement des clients des banques dans le process d’authentification forte :  il sera difficile d’atteindre l’objectif des 85% de clients enrôlés à fin mars. Dans de nombreux cas, l’option est encore …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire