Point Banque

Actualité banquaire

Des banques du groupe BPCE prêtes à tester l’exploitation commerciale de la « donnée clients »

La startup Smartpush propose aux banques d’exploiter la donnée “clients”, en proposant à ces derniers des offres commerciales Quand la Société Générale a présenté, en novembre 2019, son offre de cashback, la banque a immédiatement fait part de son intention de ne pas exploiter les données de ses clients. Pas question de « pousser » des offres sur leurs smartphones, en fonction de leur comportement, soulignait Stéphanie Vuillemin, responsable marketing-services aux particuliers pour la Société Générale. Le risque étant de les incommoder. « Nous avons une clientèle moyenne-haut de gamme, qui n’attend pas forcément ce genre d’agressivité commerciale » avait affirmé Stéphanie Vuillemin. Admettant tout de même que, « si la demande est là, nous pourrons bien sûr évoluer à l’avenir ». Aujourd’hui, certaines banques françaises sont prêtes à franchir le pas de cette exploitation de la donnée bancaire, et de cette « agressivité commerciale ». La fintech Smartpush vient de signer un accord en ce sens avec Banque Populaire Val de France (560.000 clients).  Dès le mois de janvier, une partie des clients de la Banque Populaire Val de France (165.000 sociétaires particuliers et 25.000 pros) recevront une proposition en ce sens de leur banque, dans le cadre d’un PoC, explique Cédric Nallet, co-fondateur de …
To access this post, you must purchase Banque Experts or Systèmes de paiement.
Show More
Leave a Reply