Point Banque

Actualité banquaire

Deux fintechs en concurrence frontale pour attirer l’épargne des jeunes français

Face à un concurrent direct,  Ismo, la fintech canadienne Moka entend devenir une appli de référence pour encourager les jeunes français à épargner, via le système de l’arrondi Il est rare de voir deux projets financiers innovants et aussi similaires se lancer en même temps. Ismo et Moka sont deux applis destinées à encourager l’épargne des jeunes français, via le système de l’arrondi : l’écart entre une dépense -relevée via la carte bancaire- et l’euro supérieur, est immédiatement épargné. Ensuite, cette épargne est placée sur des marchés financiers, via des ETF (qui répliquent ces marchés), dont le premier intérêt est la faiblesse des frais d’entrée et de gestion. Fondée en 2017 à Montréal, Moka s’est imposée au Canada. Elle a acquis en trois ans plus d’un demi-million d’utilisateurs, après avoir levé 14 millions de dollars auprès de deux acteurs bancaires majeurs au Canada (Desjardins Capital et la Banque Nationale du Canada). Moka est lancée en France depuis le 20 juillet, et “nous comptions dès le départ 10.000 inscrits” , indique Hélène Cazalières, responsable de la communication pour la France de Moka (ex Mylo), interrogée par Point Banque. Le nombre de clients aujourd’hui effectifs n’est pas communiqué. L’appli fonctionne d’ores et …
To access this post, you must purchase Banque Experts or Systèmes de paiement.
Show More
Leave a Reply