Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Smile & Pay et Alma misent sur l’expansion du paiement fractionné

Plus d’un professionnel sur deux (commerçants de proximité, artisans…) ne dispose pas du moyen d’encaissement par carte, estiment dans Smile & Pays et Alma, dans le communiqué annonçant leur partenariat, visant à proposer du paiement fractionné aux pros et TPE. C’est cette clientèle de près de 2,5 millions  d’entrepreneurs, PME, entravée par l’impossibilité d’accepter les cartes, que vise d’abord Smile & Pay. La startup, qui revendique 13.000 clients, va bientôt proposer de nouveaux terminaux de paiement fonctionnant sous Android, avec carte SIM et enregistrement des tickets de caisse. Son argument est d’offrir des frais de transaction limités à 0,75%, pour un abonnement mensuel de 29 euros. De son côté, Alma a développée une solution de paiement fractionné, qu’elle propose via un logiciel de type SaaS (Software as a Service).  Cette société de financement assure le financement de l’avance accordée au consommateur, grâce à un capital de 15 millions (equity) et une émission de dette de 20 millions d’euros, comme l’indique à Point Banque son président, Louis Chatriot. Smile & Pay va donc proposer à ses clients la solution d’Alma de paiement fractionné (en trois ou quatre fois, il ne s’agit pas de crédit). Un plus pour des commerçants de taille …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire