Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Pour l’AFB, « il n’y a pas d’équation entre intégration de technologie et suppression d’emploi »

Selon les chiffres livrés par l’Association française des banques, le secteur compte désormais 360 000 salariés. Un chiffre en repli de 1 % sur un an. Le repli des emplois dans le secteur bancaire se poursuit lentement. Ainsi, en 2019, le nombre de salariés bancaires s’établit à 360 000 et représente 1,8 % de l’emploi salarié privé en France. Au cours de l’année 2019, 44 000 nouvelles embauches ont été effectuées, dont 7 sur 10 en CDI. Le salaire moyen des collaborateurs bancaires en CDI à temps plein s’établit à 45 600 euros bruts annuels, tandis que l’âge moyen à l’embauche est de 32,6 ans, soit des collaborateurs ayant eu plusieurs expériences professionnelles avant de rejoindre la banque. De fait, le secteur revendique des emplois qualifiés : avec 62 % des CDI dotés d’un bac + 5, 34 % d’un bac + 2 / 3 et 6 % des salariés dotés d’un bac + 2. Le secteur alloue par ailleurs 4,6 % de sa masse salariale à la formation. Les nouveaux entrants sont principalement recrutés sur des postes de chargés de clientèles (pour moitié), mais également sur des postes IT ; l’informatique représentant 13,4 % des embauches en 2019, « signe que les …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire