Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Effondrement en Bourse de Wirecard, dont ¼ du bilan n’est pas certifiable

Les actions du processeur allemand de paiement ont plongé de plus 60 %, le 18 juin, car les commissaires aux comptes d’Ernst & Young ont à nouveau refusé de certifier son bilan 2019. Selon le rapport du cabinet, Wirecard n’est pas en mesure de justifier, avec suffisamment de preuves, la présence de 1,9 milliard d’euros d’actifs placés dans des comptes sous séquestre, domiciliés dans deux banques d’Asie. Cette somme représente environ un quart du bilan de Wirecard. Ernst & Young a aussi relevé des falsifications de bilans dont fait état un acteur tiers. Wirecard a donc été contraint de reporter, une quatrième fois, la publication de ses comptes de l’exercice 2019. Sans être en mesure de donner une date précise. De son côté, la justice allemande a entamé des poursuites visant l’ensemble du directoire de la fintech, dont son président, Markus Braun. Elle soupçonne des manipulations de cours. Dans un communiqué, Wirecard déclare que les administrateurs de ces comptes asiatiques auraient tenté « de tromper l’auditeur et de créer une perception faussée de l’existence de tels volumes de cash ». Fondé en 1999, Wirecard est basé à Grasbrunn en Bavière. Son chiffre d’affaires en 2018 excédait 2 milliards d’euros. En septembre 2018, …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire