Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

« En six semaines, les banques sont parvenues à accélérer sur des sujets qui n’avançaient pas depuis six mois »

Considérés comme services « essentiels », les banques ont poursuivi leur activité durant la période de confinement. L’occasion d’un test de robustesse grandeur nature pour les services digitalisés aux particuliers et aux professionnels. Le point sur les enseignements de la période avec Yves José de Miguel, Head of Retail Banking & Specialized Financial Services, Cognizant (photo). L’activité des agences bancaires a été fortement ralentie durant le confinement. Quels services ont été le plus affectés ? Je dirai que c’est la production de crédits à l’habitat qui a été fortement ralentie. En partie lié au fait que les Français ont remis leurs projets à plus tard. Pour les clients ayant un projet immobilier en cours, les services ont fonctionné en distanciel, parfois avec des délais rallongés. Cela s’explique par le travail à distance, mais pas seulement ! Il faut bien avoir à l’esprit que l’ensemble des back office se sont mobilisés sur la production de Prêt Garanti par l’État à destination des professionnels et des entreprises. Quid des volets technologiques et SI ? La période de confinement a été un levier fort d’accélération. En six semaines, les banques sont parvenues à accélérer sur des sujets qui n’avançaient pas depuis six mois. Le télétravail a fait sauter de nombreux verrous technologiques, au risque parfois …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire