Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Résultats trimestriels : une très forte hausse du coût du risque

Suite à la publication des résultats trimestriels par BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et BPCE, le cabinet de conseil KPMG livre son analyse. Avec la crise du Covid-19, les quatre groupes bancaires français doivent faire face à de nouveaux défis. Au premier trimestre 2020 et sur un an, trois des quatre grands groupes bancaires (excepté Crédit Agricole) affichent un PNB en repli. En cause, trois éléments concomitants : la hausse du coût du risque lié au provisionnement pour pertes attendues, auquel il faut ajouter une diminution de la production commerciale dans la banque commerciale et particulièrement pour la production de crédits consommation et habitat. Enfin, les restrictions apportées par les autorités européennes sur le versement des dividendes 2019 a également pesé sur la rentabilité. Sur un an, le coût du risque crédit progresse de 130 %, en moyenne au sein des quatre grandes banques françaises. La progression est particulièrement forte pour Crédit Agricole ( + 231 %) et Société Générale ( + 211 %), contre respectivement + 85 % et + 72 % sur un an pour BNP Paribas et BPCE. Le poids dans le PNB des revenus des réseaux bancaires et des métiers de financements spécialisés de la banque …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire