Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

 Au premier trimestre le RNPG de BPCE de replie de 47 %

Le groupe bancaire affiche un bénéfice net en fort repli au premier trimestre à 326 millions d’euros, contre 623 millions d’euros un an auparavant. Aux effets de la crise sanitaire s’ajoutent la moins-value enregistrée lors de la cession de parts de Coface. Comme ses consœurs Société Générale et BNP Paribas, le groupe BPCE provisionne pour faire face à la crise à venir. Le montant du coût du risque atteint ainsi 504 millions d’euros. Celui-ci intègre « une hausse des provisions sur les expositions énergie dans la banque de grande clientèle et sur les financements de certaines grandes entreprises, et une provision globale spécifique IFRS 9 liée à la crise de 137 millions d’euros. Dans les métiers banque de détail, la revue des modèles internes de notation conduit à une reprise de provisions au T1-20 de 120 millions d’euros », détaille le groupe dans un communiqué. Sur le volet banque de détail, les revenus progressent de 2 %. A noter, sur un an, les dépôts à vue bondissent de 15,6 %. L’activité paiements a été fortement impactée par l’instauration de mesures de confinements. Ainsi, le nombre de transactions par cartes s’est replié de 50 %, tandis que l’activité d’Oney Bank, entité récemment acquise …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire