Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Les dépôts à vue progressent fortement, tandis que la production de crédit « s’est brutalement interrompue »

Dans une note livrée par la Banque de France, les chiffres agrégés pour le mois de mars 2020 attestent d’une importante progression des dépôts à vue. Pour le seul mois de mars, la progression s’établit à 13,8 milliards d’euros. Aux dépôts à vue, il faut ajouter l’encours des dépôts rémunérés (Livret A et LDDS) qui, pour le mois de mars, progresse de 5,8 milliards d’euros. Soit une augmentation globale des dépôts bancaires qui s’établit à 20 milliards d’euros pour le mois de mars. Un chiffre à comparer avec les 6 milliards d’euros de progression constatés en moyenne mensuelle sur les trois années précédentes. Cette hausse de l’épargne largement portée par le repli du niveau de consommation suite aux mesures de confinement mises en place au sein de l’Hexagone. Dans le même temps, la production de crédits « s’est brutalement interrompue », constate la Banque de France. Du coté des crédits à la consommation, la production est à l’arrêt, tandis que les crédits en cours font l’objet de remboursements anticipés. Enfin, les flux nets de crédits à l’habitat se sont fortement contractés, mais restent toutefois légèrement positifs ( 1 milliard d’euros en mars, contre 5,6 milliards d’euros pour le mois de février 2020).
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire