Point Banque

Actualité banquaire

L’assurance française va au devant de difficultés, estime Moody’s

L’agence de notation souligne la conjonction de pressions politiques en faveur de dédommagements « gratuits » et de difficultés des clients à payer leurs primes. Seule la branche dommages aux particuliers tirera son épingle du jeu L’assurance française est sous pression, du pouvoir politique et de l’opinion. L’agence de notation Moody’s estime que ces pressions ne seront pas sans conséquence, dans une étude publiée le 22 avril. « Nous nous attendons à ce que les assureurs français procèdent à des « paiements gratuits » – ne correspondant pas à des primes- à leur clients »  écrit l’agence. Et de rappeler les 400 millions d’euros que les assureurs se sont engagés à verser au fonds de solidarité en faveur des professionnels-TPE. « Nous nous attendons à ce que pressions politiques persistent, conduisant les assureurs à d’autres paiements et d’autres contributions, destinés à préserver leur réputation » écrit Moody’s. Economies sur les dommages aux particuliers Face à ces efforts, il y a bien sûr les économies réalisées cette année par les assureurs en assurance auto et habitation, liées au confinement. Des économies estimées à 2 milliards d’euros. Mais, leur effet pervers, estime Moody’s, c’est que les assureurs auront bien du mal à réviser leurs tarifs à la hausse en 2021. …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Lettres Assurance Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire