Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Les grandes banques françaises ont perdu plus de 50% de leur valeur depuis le premier janvier

La crise du Coronavirus provoque l’inquiétude des investisseurs s’agissant du secteur bancaire. En dépit des mesures prises par la BCE et des garanties sur les prêts offertes par le gouvernement français. Rien n’y fait. Ni les assouplissements proposés par leur superviseur, la BCE, qui a repoussé les stress tests et a assoupli leurs contraintes en capital, ni les garde fous offerts par Bercy, qui propose de garantir les prêts bancaires aux PME à hauteur de 300 milliards au total, ne rassurent les marchés: en Bourse, les banques françaises sont massacrées. Ce 18 mars, elles affichent toutes des chutes de leur valorisation boursière proches ou supérieures à 50%, par rapport au premier janvier. On pourrait penser que Natixis se trouverait plombée par sa filiale H2o, dont certains fonds sont en difficulté. En fait, son recul boursier par rapport au début de l’année (-55%) est équivalent à celui de la Société Générale (-54%). CASA perd 52%, et BNP Paribas fait à peine mieux, avec -50%. Même les superbes rendements offerts par les titres bancaires en 2020 (dividendes représentant 10 à 20% des prix en bourse!) ne rassurent en rien des investisseurs qui jugent très faible la rentabilité à long terme des établissements …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire