Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

DAB et néo-banques: une situation intenable

Si les banques participant au groupement Carte Bancaire assument la hausse des tarifs des retraits aux DAB, depuis le premier janvier, ce n’est pas le cas des néo-banques, aux cartes siglées seulement Visa ou Mastercard. Une situation difficilement tenable. Fallait il augmenter de 56%, le premier janvier, la commission interbancaire de retrait, prélevée par banque propriétaire d’un DAB, sur la banque émettrice du consommateur retirant de l’argent liquide ? Président du Groupement Carte Bancaire, Michel Ganzin a voulu justifier cette décision. “Nous avons fait réaliser une étude de coûts par un cabinet indépendant, en utilisant la même méthode qu’en 2011, à savoir en retenant les trois établissements les plus performants” a t il indiqué le 3 mars devant le France Payments Forum. “Cette étude a conduit à un coût de 89 centimes d’euro par retrait, que nous avons retenu”. Depuis le premier janvier, c’est donc ce tarif qui est retenu pour chaque retrait, applicable à la banque émettrice d’une carte “badgée” CB. Il était de 55 centimes auparavant. “Nous avons fait ces calculs sur la base des données de 2017, en réalité le coût actuel aujourd’hui est supérieur à 89 centimes” affirme Michel Ganzin. Il serait plus proche de un …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire