Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Les néo-banques confrontées à la forte hausse des commissions pour retraits aux DAB

Les banques à réseaux ont décidé une hausse de 56% de la  commission interbancaire liée à un retrait de cash dans les distributeurs de billets. Les néo-banques vont devoir faire face à un facture importante. Nickel a décidé de privilégier les retraits chez les buralistes. Depuis 2011, la commission interbancaire liée à un retrait d’espèces dans un distributeur de billets n’avait pas changé, elle était de 57 centimes. Les banques traditionnelles, membres du GIE Carte Bancaire ont décidé depuis le premier janvier, de faire passer cette commission à 89 centimes, soit une hausse de 56%, ont révélé les Echos le 12 février. Une information dont l’AFP a obtenu confirmation. L’objectif est notamment de partager avec les néo-banques le coût des distributeurs de billets, qu’elles n’assument pas par définition. Pour les banques traditionnelles avec réseaux de distributeurs de billets, le surcoût sera compensé par des recettes supplémentaires liées aux retraits dans leurs DAB. En se basant sur le nombre de retraits d’espèces réalisés sur le réseau CB en 2018, soit 1,3 milliard de retraits, cette augmentation devrait permettre aux banques de percevoir au moins 415 millions d’euros supplémentaires. Mais ce ne sera évidemment pas le cas pour les établissements en ligne, …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire