Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Les renégociations d’emprunts au plus haut depuis deux ans

Les analystes d’UBS jugent que ce niveau, bien au dessus de la normale, ne doit pas être à ce stade source d’inquiétude Les refinancements d’emprunts -immobiliers- par les banques françaises se sont encore accrues en novembre, notent les analystes d’UBS dans une note basée sur les données Banque de France. Les refinancements ont représenté 29% de la production d’emprunts, soit le niveau le plus élevé depuis deux ans. “La proportion normale est d’environ 20%” estiment les analystes d’UBS, dans une note publiée le 13 janvier. Ce taux très élevé signifie que les banques vont enregistrer dans leurs comptes du quatrième trimestre des recettes exceptionnelles, au titre des pénalités pour remboursement anticipé. De quoi améliorer les résultats, mais très temporairement, puisqu’à long terme, les renégociations pèsent sur les marges d’intérêt bancaires. Malgré tout, “le niveau actuel de refinancement n’a pas atteint un seuil critique” estime UBS. “Il ne pèsera que marginalement sur la profitabilité à long terme”. A condition que la proportion de refinancements n’augmente pas encore.    
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire