Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Les néo-banques ont conquis un tiers des jeunes Britanniques, selon AT Kearney

Selon une étude réalisée par AT Kearney, un enfant du Millénaire sur trois a désormais une néo-banque pour établissement principal au Royaume-Uni. Et c’est également le cas pour plus d’un cinquième des consommateurs britanniques.  39 % des clients d’une néo-banque l’ont choisie pour son ergonomie Depuis la crise de 2008, le gouvernement d’outre-Manche a favorisé la création de nouveaux acteurs, sur un marché bancaire largement polarisé autour des « Big Four » (Barclays, HSBC, RBS et Lloyds). Les autorités de régulation attribuant de nouvelles licences, les challengers se sont engouffrés dans la brèche, comme Starling Bank, Atom Bank et Monzo. Banque mobile ergonomique, gratuité, outils de budgétisation, paiements instantanés et autres services ont trouvé un écho favorable dans la population. D’autant plus que des tarifs prohibitifs et le crash de 2008 (les files d’attente aux guichets de Northern Rock sont gravées dans les mémoires) avaient fragilisé la confiance dans les banques traditionnelles. Par ailleurs, les néo-banques, dont l’infrastructure est plus récente, s’adaptent rapidement aux tendances du public. Cette étude d’AT Kearney a été réalisée auprès de plus de 2000 consommateurs britanniques. Ce travail apporte d’autres enseignements. Ainsi, un Britannique sur huit déclare qu’il préfère utiliser l’offre des néo-banques pour faire ses courses …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire