Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Les fintechs vent debout contre les API proposées par les banques

Alors que la directive européenne DSP2 est entrée pleinement en vigueur le 14 septembre,  contraignant depuis cette date les banques à ouvrir leurs données clients aux fintechs (Third Party Providers ou TPPs, selon la définition officielle), via des API, ces dernières ne sont toujours pas utilisées. Le risque d’une telle situation était déjà souligné par la fintech Tink fin août. Il se matérialise désormais. Et à entendre le fondateur de Bankin’, Joan Burkovic, ce ne sera pas le cas avant de longs mois. Il souligne les désaccords nombreux persistants entre TPPs et banques sur la configuration de ces API. Notamment s’agissant de la redirection vers les applications bancaires lors de l’authentification par le client. Les agrégateurs de comptes, tels Bankin’, Linxo et Budget Insight, sont les premiers concernés. “Ce point de l’authentification est majeur” souligne Joan Burkovic, interrogé par Point Banque. “Les banques interprètent la directive de manière erronée, et font en sorte que nos clients rebasculent sur leur applications bancaires lors du processus d’authentification forte”. Un processus sensé avoir lieu tous les 90 jours, “mais certaines banques peuvent décider une fréquence plus élevée”. Autrement dit, contraint de procéder régulièrement à une authentification forte,  le client de Bankin’ se retrouverait …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire