Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Ce que les paiements instantanés et les fintechs coûteront aux banques

La nouvelle étude publiée par Accenture, intitulée Banking Pulse Survey : two ways to win, met des chiffres sur l’érosion passée et à venir des revenus bancaires issus des paiements. Et sur les opportunités créées par la digitalisation.  280 milliards de dollars de pertes annoncées Entre 2015 et 2018, les revenus issus des transactions par carte de crédit business ont fondu de 33 %, constate Accenture. Les recettes des transactions par carte de débit effectuées par les consommateurs ont baissé de près de 15 %, et les revenus des cartes de crédit de presque 12 %. Et la tendance se poursuit. Gareth Wilson, directeur mondial des paiements chez Accenture, affirme : « Nous sommes face à un monde de paiements instantanés, invisibles et gratuits, c’est inévitable. Et cela jette le trouble chez les banques qui ne veulent pas être reléguées à fond de cale, en matière de paiements ». Les banques pourraient perdre 280 milliards de dollars de revenus issus des paiements, selon Accenture. En cause : l’appétit des startups, fintechs et autres acteurs émergents aux dents longues. Le cabinet de conseil prévoit une diminution de 15 % des revenus des paiements chez les banques, due à « la croissance des paiements digitalisés et la concurrence …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts ou Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire