Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Open banking : les banques françaises ont jusqu’à fin 2020 pour offrir des API parfaitement conformes

Concernant la directive sur les paiements (DSP2), la date fatidique du 14 septembre 2019 n’en est décidément pas une. Alors que, s’agissant de la sécurité des paiements,  la Banque de France a annoncé le 11 septembre que les e-commerçants avaient jusqu’à mars 2021 pour mettre à jour leur infrastructure, l’ACPR a précisé les nouvelles modalités concernant l’open banking. Concrètement, la plupart des banques proposent des API, mais non suffisamment au point pour éviter de passer par une phase de “web scraping”, a expliqué l’ACPR, lors d’une rencontre avec la presse. Désormais, les agrégateurs devront s’identifier pour accéder aux informations de la banque, mais tous les transferts de données ne passent pas par les API, qui ne sont pas encore totalement au point. En France, six demandes d’exemption de cette option “web scraping” ont été enregistrées par l’ACPR, de la part d’établissements jugeant leur API suffisamment éprouvée pour que les données ne puissent être échangées que par les API. Sur ces six demandes, on ne trouve qu’un seul grand groupe bancaire. En tout état de cause, “les établissements auront jusqu’à fin 2020 pour présenter des API parfaitement éprouvées”, permettant le transferts des data sans aucun recours à toute autre méthode, indique …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Banque Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire